Détail de la robe d'apparat d'une Pandore. Soie brodée et perlée, dentelle.

 

L’art de collectionner des portraits antiques confère « une opulence à toute demeure », notait le Wall Street Journal dans un article de 2018. Que ce soit ma pratique des beaux-arts ou de l’artisanat, elle s’enracine aussi dans ma passion pour l’art du portrait. Votre propre passion pour les portraits antiques et vintage vous permettra de trouver votre bonheur à De fil en histoire, au travers de mes œuvres à l’huile, mes coussins d’auteur, mes « carnets bijoux », ou mon approche originale en création de poupées d’art.

Inspirées des « Pandores » des 17e et 18e siècles, ces figurines entièrement cousues et sculptées à la main renouent avec une histoire peu connue, celle des poupées que l’on employait à diffuser, de par le monde, les modes parisiennes du jour. Symbolisant une certaine idée française du luxe, ces coûteuses créations véhiculent des valeurs de raffinement et de sophistication. Je rends hommage à cette histoire en recréant ces ambassadeurs d’une tradition et d’un savoir-faire intemporels, tout en communiquant, grâce à eux, des idées et tendances contemporaines. Je souhaite, tout particulièrement, mettre en lumière le lien entre let travail en beaux-arts et en artisanat de luxe, entre le travail de la main et la restauration d’un équilibre spirituel et écologique.  

Je vous invite à vous reconnecter à cette « histoire perdue », à préserver notre héritage artistique et artisanal en accueillant chez vous l’une de ces pièces. Que ce soit une Pandore ou un autre de mes portraits, votre passion et votre respect pour la patine de ces œuvres vous permettront de nouer un lien avec une communauté spirituelle sélecte, celle partagée par les amoureux d’art avec les grandes figures qui ont écrit, peint et créé l’histoire de l’art que nous connaissons aujourd’hui. Votre dévouement de connaisseur.e envers la préservation de notre héritage culturel vous insufflera assurément une énergie spirituelle renouvelée.